07 June, 2010

Liquid Urbanism_ Charenton-le-Pont

La thématique du Grand Pari(s) ouvre de nouvelles réflexions sur la ville et ses zones périurbaines. Liquid Urbanism traite la porosité dans la ville.

Ingrid Diaz établit alors plusieurs scénarios prospectifs où les conditions météorologiques s'intensifient : montées du niveau de la Seine, débordement de la Seine, désastre naturel (le niveau du fleuve augmente selon des crues saisonnières).

L'enjeu est d'élaborer une stratégie de coexistence entre le tissu urbain et l'hydrographie présente. Le site s'étend de la Gare de Lyon et la Gare d'Austerlitz pour serpenter le long des faisceaux de voies ferrées jusqu'au sud de Charenton-le-Pont.
L'enseignement de Landscape Urbanism de l'Ecole Spéciale d'Architecture a permit d'agir sur un site à fort potentiel sociogéographique selon des conditions de probabilité réalistes.

Par le biais des hypothèses de propagation et un catalogue de performances de canalisation des eaux, une nouvelle typologie d'urbanisme paysager est proposée. Il s'agit d'insérer un maillage, prototype émergent comme la topographie artificielle du site donné, qui relie les deux rives et ses variables de densités.

L'objectif de l'intervention est de développer des conditions spatiales liées au traitement des eaux avec un réseau de circulation piétonne et cycliste.


© Landscape Urbanism ESA Archives

To know more about LU_ESA click here.

1 comment:

Anonymous said...

very nice drawings!